mercredi 17 avril 2013

La journée de la butte, semaine 16

Répondant à  l'appel du collectif  "Ni Buttes ni Soumises", les femmes ont été les grandes absentes de l'atelier de dimanche matin.
C'est bien dommage, parce que si l'on en croit l'un des participants qui a tenu à témoigner anonymement, "c'était vraiment trop mortel de mettre de la terre qui colle en tas".

(hum...Surtout pour ceux qui étaient chargés de faire baisser la température ambiante en brassant de l'air par un mouvement de va et vient avec la main...
Avant, y'avait de bons et loyaux esclaves qui bougeaient lentement des feuilles de bananiers mais aujourd'hui avec le réchauffement climatique on ne trouve plus de feuilles de bananiers aussi facilement, en tous cas de celles qui s'emboitent parfaitement au bout de la main de l'esclave, il a donc fallut s'adapter pour répondre aux défis liés à la mondialisation des changements climatiques)




Mais là vous voyez je m'égare alors que vous vous demandez tous qu'est ce qui pouvait bien nous motiver à travailler ainsi sous le premier chaud et franc soleil  de l'année ?


La perspective d'une bonne chasse aux escargots qui sont à l'origine des trous dans les feuilles d'épinards ?




Ou la promesse d'une petite mousse après le labeur ?





Oui je suis sûre que vous avez une petite idée, mais je ne vous dirai rien, par respect pour les adhérents concernés qui ont chassés l'escargot...
Alors sans plus attendre, le panier de cette semaine :

Épinards
radis (encore un peu de radis roses de Pâques et du radis "glaçon")
poireaux
pommes de terre
carottes
(contenu susceptible de modifications suivant récolte et stock)

a demain !
isabelle

Aucun commentaire:

Publier un commentaire