jeudi 27 décembre 2012



Malgré ses atouts et son dynamisme, l’élevage français est en danger.
Les unes après les autres, nos filières d’élevage sont fragilisées dans notre département. Ce secteur économique essentiel, qui a subi de multiples restructurations et concentrations à tous les niveaux des filières se retrouve dans une impasse pour différentes raisons :
  • Une mauvaise répartition de la valeur ajoutée entre les acteurs de la filière,
  • Des fermes de dimension industrielles ne pouvant plus être reprise par des jeunes et ne garantissant pas de revenu correct,
  • Des prix à la production bas et fluctuants ne permettant plus de dégager des revenus décents décourageant ainsi les jeunes,
  • Des conditions de travail difficiles et contraignantes en élevage,
  • La flambée des matières premières qui plombent les marges des éleveurs,
  • Une PAC qui profite de plus en plus aux céréaliers au détriment des éleveurs encourageant l’abandon de l’élevage.

La confédération paysanne lance l’alerte :
Il est urgent de sauver l’élevage et les éleveurs.
Notre objectif premier est de garantir un revenu rémunérateur avec des prix en phase avec les coûts de production, afin de donner un avenir aux producteurs en place et à des jeunes de s’installer. Dans l’immédiat  il nous faut négocier une PAC en 2014 qui adapte l’offre à la demande et qui  rééquilibre les aides entre éleveurs et céréaliers.
Pour l’élevage, cette nouvelle PAC doit notamment réorienter  les aides par l’instauration d’une prime au maintien des troupeaux de ruminants (PMTR)  encourageant l’autonomie alimentaire, fondée sur l’emploi et non sur la taille des troupeaux.
Par des décisions politiques urgentes et courageuses, redonnons espoir au monde de l’élevage.
Sauver l’élevage et les éleveurs, c’est aussi sauver l’ensemble de la filière agro-alimentaire et les milliers d’emplois induits tant au niveau de la production et des services (para-agricoles) que de  la transformation (laiteries, abattoirs, ateliers de découpe et de production de produits élaborés…), ou de la distribution (boucheries)… L’ensemble des métiers de la transformation des produits agricoles sont menacé par le manque de produits d’élevage si les éleveurs disparaissent.
C’est pourquoi, la confédération paysanne appelle l’ensemble des agriculteurs éleveurs de la Sarthe ainsi que les organisations en lien avec l’agriculture et l’agro-alimentaire à se mobiliser lors d’un rassemblement régional à Nantes le 4 Janvier Prochain de 11 heures à 16 heures place du Pont Morand. Un car partira du Mans et fera étape à la sortie n°10 de l’A11  (transport pris en charge par la Confédération Paysanne, réservation au 06 95 05 08 08 ou par mail cp72@maison-des-paysans.org) )


Mobilisons-nous très largement le 4 Janvier 2013 dans les rues de Nantes.

clip_image003[3]Pour plus d’information et signer l’appel en ligne : sauvonslelevage.fr 
http://www.confederationpaysanne.fr/ 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire